Structure pédologique

INTRODUCTION

La texture

Le sol de Marche-les-Dames englobe 4 textures qui sont :
• la texture limoneuse (A)
• la texture limono-sableuse (L)
• la texture sablo-limoneuse (S)
• la texture limono-caillouteuse (G)

Elles sont déterminées par leur teneur en chacune des trois fractions granulométriques principales qui sont :
• de 0 à 2 microns : l'argile
• de 2 à 50 microns : le limon
• de 50 à 200 microns : le sable

Les matériaux limono-caillouteux comprennent au moins 5% d'éléments grossiers, d'un diamètre supérieur à 2 mm.
Sur la carte pédologique, ces lettres (A,L,S,G) se trouvent en première position.

 

Le drainage

Le drainage est l'ensemble des conditions dans lesquelles s'effectue l'écoulement naturel des eaux. La nature du drainage est fonction de deux éléments.

Le premier est la texture du sol, qui peut se subdiviser en deux grandes catégories :

  • les matériaux légers (sols sablo-limoneux)
  • les matériaux lourds (sols limoneux, limono-sableux et limono-caillouteux)


Le second est le phénomène de gleyification (mot russe désignant l'horizon d'un sol dans lequel la présence permanente de l'eau en nappe amène une certaine concentration d'argile et de fer à l'état réduit). Ainsi, on distingue des sols à nappe phréatique temporaire et permanente. Cette classification est également déterminée par des lettres, se trouvant en deuxième position dans la carte pédologique.
Pour la commune de Marche-les-Dames, la lecture de la carte nous apprend qu'il existe trois classes de drainage regroupant les lettres b, D et h dont voici la signification en fonction de la texture du sol :

Pour les sols LIMONO-SABLEUX Pour les sols SABLO-LIMONEUX Pour les sols LIMONO-CAILLOUTEUX Pour les sols LIMONEUX
  • Sols secs (Sb)
  • Sols modérément secs ou humides (SD) 
Sols modérément drainés ou au drainage imparfait (LD)
  • Sols à bon drainage (Gb)
  • Sols modérément drainés ou au drainage imparfait (GD)
  • Sols au drainage assez pauvre
  • Sols à bon drainage(Ab)
  • Sols modérément drainés ou au drainage imparfait (AD)


Pour notre approche, nous allons nous limiter à ces deux considérations. Nous ne ferons pas intervenir le développement des horizons du profil (la ou les dernières lettres indiquée(s) sur la carte).
 

Exemple

Considérons un sol de type Sbx :

  • La lettre S désigne la texture du sol. Ici, un sol limono-sableux.
  • La lettre b désigne un sol à bon drainage.
  • La lettre x désigne l'horizon du profil.

 

ÉTUDE DES SOLS

Sols limoneux

La texture limoneuse se caractérise par une teneur en argile inférieure à 30%, par une teneur en sable inférieure à 15% et par une teneur en limon proche des 75%.
A Marche-les-Dames, la texture limoneuse se présente de deux façons :
- une texture Ab (sol limoneux)
- une texture AD (sol limoneux à drainage modéré ou imparfait)

Localisation
Ce type de sol est surtout présent au Sud et à l'Est de la commune.

La texture limoneuse (Ab)

Cette texture constitue le meilleur sol de la commune pour les cultures annuelles, tels betteraves et froments. On peut y pratiquer une agriculture basée sur la rotation des cultures.
Sa structure bien développée facilite l'aération du sol et l'enracinement des cultures. Sa perméabilité est bonne : le sol n'est jamais gorgé d'eau. Le sol résiste aux pluies d'hiver et reste motteux en surface. Il ne forme pas de croûtes, ce qui est favorable aux céréales d'hiver. Son ressuyage étant rapide au printemps, il favorise les semis de betteraves.

La texture limoneuse à drainage modéré ou imparfait (AD)

Elle se caractérise par une présence temporaire d'une nappe aquifère. Ces sols sont moins bien structurés.
Ainsi, ils sont tardifs à se réchauffer au printemps et plus difficilement abordables après de fortes pluies. Ce sont donc des sols de prairies, moins aptes pour les cultures annuelles, et en particulier pour les betteraves.
Pour améliorer sa structure, il faut avoir recours aux engrais verts et organiques. Sur les pentes, même moyennes, l'agriculteur devra lutter contre l'érosion car la perméabilité lente favorise le ruissellement.
A Marche-les-Dames, cette texture ne se rencontre que très localement. Le plus bel exemple est situé au Sud-Ouest du lieu-dit "Les Dix-Bonniers" où la culture céréalière est malgré tout présente.
Néanmoins, l'agriculteur doit lutter contre le ruissellement très loquace.
 

Sols limono-caillouteux

Ces sols contiennent plus de 5% d'éléments caillouteux dont le diamètre est supérieur à 2 mm. Le matériau meuble est surtout constitué d'argile ou de limon.
Les débris caillouteux sont souvent de la même nature que le socle géologique sous-jacent. On les appelle charges.

A Marche-les-Dames, ces charges sont d'ordre calcareuse, psammitique ou de dragées de quartz. Pour faciliter notre approche, nous allons retenir quatre textures limono-caillouteuses, à savoir :
• les sols limoneux à charge calcareuse
• les sols limoneux à charge psammitique
• les sols limoneux à charge de dragées de quartz
• les sols limoneux à charge schisto-gréseuse
Nous n'évoquerons pas les sols limoneux à charge graveleuse, dont l'occupation sur la superficie de la commune est négligeable.

Localisation
Ce type de sol est surtout localisé à l'Est et à l'Ouest de la commune.

Les sols limoneux à charge calcaires

Ces profils sont développés sur les calcaires du Carbonifère et du Dévonien. La profondeur du sol meuble est souvent très irrégulière et dépend de la pente. Souvent, la partie supérieure du socle calcaire s'est fissurée ou altérée. Ceci provoque son remplissage par l'argile et déforme la surface du sol.
A Marche-les-Dames, ce type de sol est surtout présent sur les versants des vallées de la Meuse, des ruisseaux de Gelbressée et de Ville-en-Waret. Ils sont couverts par des forêts composées essentiellement de chênes, de hêtres, de frênes et de charmes.

Les sols limoneux à charge psammitique
La charge de ces sols provient des psammites issus des assises du Famennien. Ils sont surtout abondants sur la limite de Marche-les-Dames et de Vezin. Ils ont une affectation soit forestière, soit pour la prairie.

Les sols limoneux à charge de dragées de quartz (Onx)
Ces dépôts d'Onx datent du Tertiaire supérieur et sont le résultat de l'encaissement de la Meuse. Le substrat est essentiellement composé d'argile et de sable assez purs. Leur vocation habituelle est la prairie et quelquefois la culture. Ce type de sols se rencontre à Wartet et au Nord de la commune où ils sont affectés principalement à la prairie.

Les sols limoneux à charge schisto-gréseuse
Ces sols sont composés de débris de schiste et de grès. Ils sont acides et ne conviennent pas à la culture. A Marche-les-Dames, ce type de sol se rencontre en pente où l'affectation est exclusivement boiseuse.
 

Sols limono-sableux

La texture limono-sableuse se caractérise par une teneur sableuse supérieure à 70% et une teneur limoneuse inférieure à 30%. Ces sols se sont développés dans les dépôts sablonneux d'Onx et de terrasses. Le sol du flanc Sud de Bayet fait partie de la série SDx, c'est-à-dire, des sols limono-sableux modérément secs ou modérément humides. Le sol du flanc est de la Bruyère, lui, fait partie de la série des sols limono-sableux secs (Sbx).

Localisation
Ce type de sol se rencontre dans les lieux-dits La Bruyère (flanc Est) et à Bayet (flanc Sud).

Les sols de la série Sbx
Ces sols se sont développés dans les dépôts sableux d'Onx et de terrasses et se localisent en petites plages circulaires. Leur affectation est soit la prairie, soit le bois. Ces sols sont légèrement acides et souffrent rapidement de la sécheresse. Lorsque la pente est faible, ils peuvent être cultivés avec d'abondants apports organiques et chimiques.

Les sols de la série SDx
Ils se sont développés de la même façon que ceux de la série précédente mais se caractérisent par la présence d'une nappe phréatique temporaire. L'utilisation de ceux-ci est exclusivement la prairie.
 

Sols sablo-limoneux

Ce type de sol ne se rencontre que très peu à Marche-les-Dames. Nous n'allons donc pas l'aborder ici.
 

Drainage

La moitié Sud de la commune a un drainage favorable grâce à la présence du socle calcaire et de la morphologie du relief qui se compose d'une vallée fortement encaissée. Pour le plateau Est de Wartet, le drainage est plutôt imparfait : le sol essentiellement argileux reste imperméable et gorgé d'eau, surtout en hiver.
Conséquence, le ruissellement est plus important et détériore les terres par l'existence de petits cours d'eau temporaires.

 

CONCLUSION : L'AFFECTATION DES SOLS

Données statistiques

Année : 1959

Marche-les-Dames en hectares % (par rapport au total)
superficie cadastrale 689 100
superficie cultivée 261 38
superficie des prairies 105 15
superficie boisée 284 41
superficie habitée 6 1
autres (vergers, routes, ...) 33 5

 

Interprétation des statistiques

Ces statistiques datent de 1959. Néanmoins, elles restent correctes car l'affectation des sols à Marche-les-Dames n'a pratiquement plus changé depuis la deuxième guerre mondiale.
Le sol de la commune est essentiellement affecté aux activités agricoles (53% de la superficie) et aux sites boisés (41%). Les activités agricoles sont favorisées par la nature des sols, qui permettent une exploitation céréalière rentable. Les sols plus humides sont affectés en prairies. L'agriculture est localisée principalement sur le plateau de Wartet où la culture des céréales est abondante. Les prairies se localisent dans les zones pentues du plateau.
L'agriculture est confrontée au problème du ruissellement, ce qui oblige les agriculteurs à labourer perpendiculairement au profil du cours d'eau temporaire.
La zone boisée occupe les versants de la Gelbressée et la rive gauche de la Meuse. Les sols y sont défavorables à la culture et à l'élevage car ils sont en pente, l'horizon est peu profond et le sol est de type limono-caillouteux.

 

Conclusion

La nature du sol a été prépondérante à Marche-les-Dames puisque celle-ci a influencé les activités humaines depuis la préhistoire.
Au Moyen Age, l'activité agricole va se développer sur le plateau de Wartet tandis que l'abbaye Notre-Dame du Vivier va profiter d'un cadre boisé idéal à la méditation.
Le sol, d'une façon générale, est très bien utilisé à Wartet, ce qui prouve la compétence séculaire de nos agriculteurs.
Chaque année, les champs se chargent de betteraves, de maïs, de froment, d'avoine et d'orge.
Les sols inaptes à la culture sont utilisés pour le bétail. Ceci explique aussi pourquoi Marche-les-Dames a gardé sa vocation rurale et ne se transforme pas, comme Boninne, Beez et Vezin en banlieues.


Sources : www.marche-les-dames.be et brochure - Le patrimoine rural de Wartet et de Marche-les-Dames, Laurent Aidans, 1996, Les Amis de Marche-les-Dames et Wartet.

Haut de page
© 2012 Alice Fohal / 2012 / Tous droits réservés.

Additional uncaught exception thrown while handling exception.

Original

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 UPDATE command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'node_counter': UPDATE {node_counter} SET daycount=daycount + 1, totalcount=totalcount + 1, timestamp=:db_update_placeholder_0 WHERE ( (nid = :db_condition_placeholder_0) ); Array ( [:db_update_placeholder_0] => 1550963001 [:db_condition_placeholder_0] => 10 ) in statistics_exit() (line 73 of /home/marchele/www/modules/statistics/statistics.module).

Additional

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 INSERT command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'watchdog': INSERT INTO {watchdog} (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (:db_insert_placeholder_0, :db_insert_placeholder_1, :db_insert_placeholder_2, :db_insert_placeholder_3, :db_insert_placeholder_4, :db_insert_placeholder_5, :db_insert_placeholder_6, :db_insert_placeholder_7, :db_insert_placeholder_8, :db_insert_placeholder_9); Array ( [:db_insert_placeholder_0] => 0 [:db_insert_placeholder_1] => php [:db_insert_placeholder_2] => %type: !message in %function (line %line of %file). [:db_insert_placeholder_3] => a:6:{s:5:"%type";s:12:"PDOException";s:8:"!message";s:427:"SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 UPDATE command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'node_counter': UPDATE {node_counter} SET daycount=daycount + 1, totalcount=totalcount + 1, timestamp=:db_update_placeholder_0 WHERE ( (nid = :db_condition_placeholder_0) ); Array ( [:db_update_placeholder_0] => 1550963001 [:db_condition_placeholder_0] => 10 ) ";s:9:"%function";s:17:"statistics_exit()";s:5:"%file";s:55:"/home/marchele/www/modules/statistics/statistics.module";s:5:"%line";i:73;s:14:"severity_level";i:3;} [:db_insert_placeholder_4] => 3 [:db_insert_placeholder_5] => [:db_insert_placeholder_6] => http://marchelesdames-wartet.be/content/structure-p%C3%A9dologique [:db_insert_placeholder_7] => [:db_insert_placeholder_8] => 34.228.115.216 [:db_insert_placeholder_9] => 1550963002 ) in dblog_watchdog() (line 160 of /home/marchele/www/modules/dblog/dblog.module).